Avocat Toulon - Avocat Var - Avocat ( 83 )

Victime d'un accident à l'étranger ?

Indemnisation des passagers étrangers


Dans un arrêt du 4 juillet 2012 (Civ 1, 4 juil. 2012 n°10-23572) la Cour de cassation permet aux passagers d’un véhicule automobile français, victimes d’un accident de la voie publique à l’étranger (au Maroc), de se faire indemniser par l’assureur français du véhicule selon la Loi française plus favorable, alors que la convention de La Haye du 4 mai 1971 désignait la loi marocaine.

Lorsqu’un véhicule immatriculé en France a un accident à l’étranger,

Les règles de responsabilité et d’indemnisation applicables sont déterminées par la convention de La Haye du 4 mai 1971 en fonction de la nationalité des véhicules impliqués dans l’accident.

Bien souvent, la Loi d’un pays étranger étant moins favorable que la loi française du 5 juillet 1985, dite loi Badinter,  les victimes étaient moins bien indemnisées qu’en France.

Cet arrêt permet à ces victimes d’obtenir une indemnisation de l’assureur du véhicule qui les transportait selon la loi française du fait qu’à l’encontre de l’assureur, c’est la loi du contrat  qui s’applique.

Ainsi, cette Jurisprudence permet, au travers de l’action directe à l’encontre de l’assureur,  aux victimes passagères d’un véhicule automobile accidenté à l’étranger d’obtenir une juste et équitable indemnisation.


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales